boomerang emploi

Le recrutement boomerang, on s’y met ?

Likez, partagez !

Le recrutement boomerang consiste à réembaucher un ancien salarié. Cette tendance prend de plus en plus d’ampleur dans les pays anglo-saxons, mais tarde à s’imposer en France. Quels en sont les leviers et les freins ?

 

Une mobilité inter-entreprises accrue

 Les entreprises commencent à comprendre que la fidélité à l’institution n’est plus aussi importante qu’avant. Il est très courant aujourd’hui de travailler deux ou trois ans dans une structure avant de changer d’employeur. C’est d’autant plus courant que le nombre de projets de recrutement a augmenté cette année ?
Cette mobilité est parfois perçue comme un risque par les entreprises mais elle peut être aussi un avantage, notamment dans le cas d’un recrutement boomerang.
 

Le recrutement boomerang : un énorme gain de temps (et d’argent) !

 La culture et les valeurs de la structure sont déjà intégrées : exit les journées d’intégration coûteuses, l’employé est très rapidement opérationnel.
Comme en football, lorsqu’un jeune joueur n’est pas prêt à jouer à très haut niveau, le club le prête dans une équipe plus modeste pour qu’il s’aguerrisse. C’est la même chose dans le monde du travail ; en revenant après une période dans une autre structure, l’employé aura accumulé de nouvelles compétences et/ou une nouvelle méthode de travail.
De plus, le risque de faire un mauvais recrutement est beaucoup plus limité.

Qu’est-ce qui a changé ?

 Pourquoi le salarié a-t-il quitté l’entreprise ? Répondre à cette question peut permettre de mieux cerner l’intérêt d’une embauche boomerang. Peut-être n’avait-il pas à l’époque de perspectives d’évolution que l’entreprise peut désormais lui proposer ? Une mauvaise entente avec un manager qui a depuis quitté l’entreprise ?
A savoir : dans le cas d’un licenciement économique, l’entreprise est légalement obligée de prévenir ses anciens employés en cas de nouvelles embauches, avant de publier une fiche de poste. Pensez-y si vous êtes dans ce cas. 

Avez-vous déjà fait l’expérience d’un retour en entreprise ? Côté salarié ou côté employeur ? Racontez-nous en commentaire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *