Digitalisation

La digitalisation du recrutement en 2018

Likez, partagez !

La digitalisation du recrutement se poursuit en 2018. Si vous pensiez pouvoir passer entre les mailles du filet et trouver du boulot sans passer par internet… il va falloir sortir votre patte de lapin et votre trèfle à quatre feuilles!


La digitalisation laisse peu de place aux autres moyens de recrutement

91% des DRH utilisent les sites de recrutement. Bien qu’ils continuent a étudier les candidatures spontanées, difficile de passer à côté du recrutement en ligne.
On constate également que les candidats postulent plus depuis leur smartphone qu’avant; 22% d’entre eux postulent sur leur mobile contre 4% il y a 2 ans !
Les recruteurs passent en moyenne 10 secondes sur un CV et rarement plus de 30 secondes ! Il ne faut pas voir ces chiffres comme une diminution de l’importance du CV, qui reste loin devant la lettre de motivation (seulement lue par 7% des recruteurs). Vous devriez plutôt voir cela comme une invitation à optimiser votre CV sous tous ses aspects.

L’e-réputation des candidats est très importante

Avant de postuler, faites la même chose qu’un recruteur intéressé par votre profil : tapez votre nom sur Google. Plus de 66% des recruteurs ont admis avoir écarté des candidatures intéressantes à cause d’une mauvaise e-réputation du candidat. De fait, soyez au moins prêt à répondre à des questions relatives aux avis négatifs que vous avez reçu sur internet.
N’hésitez pas à vous former de votre propre initiative ! De nombreuses ressources et formations sont à votre disposition : MOOC, E-Learning… Autant plus d’atouts face à un recruteur ou lors de votre entretien annuel avec votre direction.

Un rapport de force qui s’inverse

Les entreprises doivent également s’adapter car elles sont souvent en retard sur la transformation digitale par rapport à notre société. Le rapport de force entre les salariés et l’entreprise s’inverse légèrement : il faudra se battre pour attirer et conserver ses talents! Les jeunes deviennent leaders dans les processus de transition digitale : ils quittent leur statut d’apprenants pour devenir les « sachants ». 
Le bien-être au travail continuera donc à être un sujet important en 2018 : offrir une meilleure qualité de vie au travail à ses collaborateurs sera un enjeu majeur des ressources humaines. Activités, sport, salle de détente, flexibilité du temps de travail… tout est bon pour garder ses employés heureux! Et ça, Google l’a très bien compris.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *